JE CHANTE POUR VOUS OU POUR VOTRE ANIMAL !

 

 

Vous le savez peut-être, dans une de mes « anciennes vies » j’ai été thérapeute pour les Humains, magnétiseuse et communicatrice animalière.

J’ai pris la décision de cesser cette activité en raison d’une hyper empathie/hyperesthésie qui font que je ressens dans mon corps les douleurs et les émotions d’Autrui, que ce soit en présence ou à distance, dans la rue, dans une assemblée, etc… Raison pour laquelle j’ai besoin d’une certaine forme de retrait pour me ressourcer… J’ai entendu à peu près un million de fois de la part de personnes bien intentionnés : « Il faut te protéger ! ». Oui, oui, on le fait déjà, merci beaucoup, mais lorsqu’on est fait d’une certaine nature, il y a des limites au dépassement de soi et à la protection. C’est un peu comme si on demandait à un poisson de vivre uniquement d’oxygène. Bref, c’était devenu un peu lourd à porter – la vie amenant par ailleurs son « lot régulier » d’aléas à gérer.

Alors, je me suis mise à chanter… J’expose dans les divers articles de ce blog toutes les vertus du chant (outre la démarche artistique et de spectacle qui ne sont pas mes priorités). J’avais envie notamment de puiser aux sources des vibrations qui façonnent le monde et d’expérimenter ce qu’il serait possible de faire, grâce à elles, dans une intention donnée, et si possible, dans une forme de joie inspirée et harmonieuse…

J’avais également envie de partir explorer ces voies à partir de mes propres ressentis intuitifs, sans forcément passer par des livres ou ne devoir que « répéter les enseignements des Autres… ». Tester des choses, des concepts “externes”… oui, car c’est faire preuve d’ouverture, mais tracer ma propre voie est aujourd’hui ce qui me tient le plus à coeur. Il ne s’agit pas de narcissisme, je constate juste à quel point nous passons beaucoup de temps à répéter depuis notre plus tendre enfance ce que nous considérons comme des vérités édictées par des “Autorités extérieures à notre propre conscience”, quelles qu’elles soient, et ceci, sans passer par l’expérience directe. Cela nous infantilise et nous prive de notre liberté de discernement.

Bref, je poursuis mes recherches pour voir comment le chant peut bénéficier au Vivant, dont nous faisons bien sûr partie…

 

J’ai donc envie de vous proposer aujourd’hui une expérience : celle de chanter– depuis le lieu*** où je me trouve – pour vous-même ou pour votre Animal.

 

Cette expérience est ouverte le 16 février 2018 et se clôture le 16 mars 2018

 

Voilà comment j’envisage les choses. Si vous avez envie que je chante pour vous…

Continue Reading

INTERVIEW DE GAËL AUBRIT, INITIATEUR DE “CHANT POUR TOUS”

chant pout tous gaël aubrit

Pour cette première interview filmée, je reçois Gaël Aubrit, initiateur du fabuleux mouvement “CHANT POUR TOUS”

 

Tous les Enchanteurs et toutes les Enchanteuses qui ont envie de créer un cercle “Chant pour Tous” dans leur localité sont invités à se lancer. C’est facile, libre, gratuit, rigolo et ça fait du bien ! Voyez plutôt les explications données :

 

Continue Reading

L’HISTOIRE DU CHAMEAU QUI PLEURE

Je vous présente un film dont le message, la simplicité et l’aspect “pratique” m’ont carrément interpellée…

L’HISTOIRE DU CHAMEAU QUI PLEURE est un docu-fiction germano-mongol de 90 minutes, réalisée en 2003 par Byambasuren Davaa et Luigi Falorni. La réalisatrice Byambasuren Davaa*** est petite-fille de Mongols nomades. Par ce film magique, elle a voulu faire découvrir à l’Occident une coutume fascinante de son peuple : un rituel de guérison animale par la musique et le chant…

 

SYNOPSIS (Sources Allociné) : “C’est l’été en Mongolie. Une famille de nomades aide les chamelles du troupeau à mettre bas. L’une d’elles y parvient difficilement. Dès la naissance, elle se désintéresse de son bébé et lui refuse son lait. La tradition veut qu’on fasse venir un violoniste pour émouvoir la chamelle et la réconcilier avec son bébé chameau…”

 

Continue Reading

ZEN EN FAMILLE GRÂCE A… LA MAGIE DES BERCEUSES

 

zen en famille grâce à la magie des berceuses

 

Quel parent n’a pas rêvé d’un endormissement serein de sa Nichée le soir venu ?

Il y a des jours Avec et – malheureusement aussi – des jours Sans ! Mais il existe des solutions !
Alors, si vous voulez que ce moment particulièrement critique de la journée – LE COUCHER – se transforme en véritable symphonie de Morphée…, pourquoi ne pas chanter une berceuse à votre enfant ?

Car la berceuse, voyez-vous, c’est LE nec plus ultra de la technologie domestique de nos arrière-arrière-arrière grands-mères… C’est LA méthode universelle gratuite, garantie sans somnifères ni crise de nerfs, pour endormir l’enfant récalcitrant (ou le nourrisson inquiet), et nous calmer nous-mêmes (après une journée de labeur acharné).

Le tout agissant favorablement sur nos liens familiaux et notre santé.

Eh oui, vous avez bien, lu ! Les bienfaits des berceuses ne concernent pas QUE l’aptitude à l’endormissement… Mais tellement plus encore !

Vous aviez peut-être essayé, me direz-vous ? Le problème, avec les berceuses, c’est qu’il s’agit d’une tradition un peu oubliée : il en subsiste bien quelques chansons, mais pas vraiment l’Esprit…, je veux dire, le véritable « Esprit de la Berceuse » ! Oungawaaaa !

Il y a donc quelques petites choses à prendre en compteEt quand on les sait et qu’on se met à chanter en toute conscience, avec confiance et intention, alors ça devient vraiment efficace ! N’oubliez pas sur quel blog vous êtes… (heu, vous savez : “Réveillez l’Enchanteur en vous” , quoi… !)

Donc, une fois de plus, nous allons parler de « magie du chant » !

Voyons cela de plus près, en quatre chapitres…

 

1. La berceuse est une tradition ancestrale léguée par nos aïeules…

Dans de nombreuses traditions, c’est le premier acte d’éducation de l’enfant (enfin, il serait plus juste de dire « l’élévation » de l’enfant !). Il s’agit d’un moment de calme, privilégié entre tous, où la chair de notre chair peut se sentir aimée tendrement, en toute sécurité et dans la paix, grâce à notre capacité de présence et d’attention totale.

Quelle meilleure façon d’enseigner, au commencement d’une vie, la bienveillance envers l’Autre, n’est-ce pas ? D’ailleurs, dans les pays de l’Est, il existe un dicton populaire à ce sujet, et à propos d’un homme méchant, on déclarera : “Sa mère ne lui a pas chanté de berceuses !” Vraiment très évocateur…

Le petit Humain qui s’endort en étant ainsi bercé « de génération en génération », – puisqu’il devient parent à son tour -, peut donc expérimenter et transmettre une affectueuse protection, dont l’empreinte restera à jamais gravée dans sa construction et ses relations sociales.

Cela, j’ai vraiment pu le constater avec ma propre fille Gaïa, à qui j’avais l’habitude de chanter des berceuses depuis sa naissance. Non pas qu’elle soit devenue une sainte aujourd’hui, mais je note tout de même avec quelle gentillesse, quel dévouement et quelle prévenance, elle interagit avec les plus jeunes qu’elle aujourd’hui. Il me semble qu’elle a pu puiser là une matière première destinée à poser ses références en terme de : « J’apprends à me comporter avec plus petit que moi… ».

Continue Reading

8 RAISONS GENIALES DE CHANTER SOUS LA DOUCHE

 

 

8 raisons géniales de chanter sous la douche

 

 

 

Chanter sous la douche, quoi de plus jubilatoire ? (Et encore plus si vos voisins sont des grincheux notoires !)

J’ai listé ici 8 justifications incontournables à cette pratique magistrale, mais surtout, pensez à compléter la liste à votre convenance

Vous allez sûrement me dire : oui, c’est bien, mais ces raisons peuvent être valables ailleurs que sous la douche ! C’est exact pour la plupart d’entre elles. Seulement, puisque la douche est en principe une occupation quotidienne et imparable, elle nous permet de profiter de l’occasion pour mettre en place des petites routines agréables et bénéfiques…

 

 

1ère raison géniale de chanter sous la douche :

Je me réveille facilement (ou je vais m’endormir calmement)

Si comme moi, vous êtes tout sauf alerte quand sonne le  #**£**$+*#*’  réveil, impossible de ne pas passer par la case « douche du matin »… Après un ou deux bâillements somnolents,  j’en profite donc pour laisser la bouche ouverte et pousser la chansonnette. Hésitante au début, tonitruante à la fin, et parfois même – oui oui – délicate et sensible dans mes extravagances mélodiques, je m’en trouve soudain… énergisée.
Tout cela est certes également applicable à la douche du soir (espoir), pour se réparer d’une journée plus ou moins éprouvante et aborder calmement la nuit. Dans ce cas, le chant va pouvoir vous apporter ses vertus relaxantes

Quoiqu’il en soit, grâce à cette douche…

 

2e raison géniale de chanter sous la douche :

J’explore ma voix

Car la douche, c’est THE PLACE TO BE, où, tout le monde nous entend mais où, bizarrement, nous nous sentons seul(e) au monde, planqué(e) bien en sécurité derrière les parois ou le rideau… Quoi de mieux pour tenter l’intentable, à savoir, toutes sortes de vocalises et circonvolutions vocalement déjantées, pour voir de quoi nous sommes capable !

D’autant que…

 

3e raison géniale de chanter sous la douche :

Je m’amplifie

Eh oui, dans la douche, on a l’impression qu’on chante mieux ! Pourquoi ? Elémentaire mon cher Wat«sonne » ! Compte tenu du rapport entre le volume, la surface et le coefficient d’absorption de votre cabine de douche, le son se réfléchit intensément, et votre acoustique, n’ayons pas peur des mots, rivalise avec celle d’une abbaye cistercienne ! Franchement, si vous n’avez pas de quoi vous sentir inspiré(e), c’est VRAIMENT de la mauvaise volonté !

Et du coup…

Continue Reading

IL SOIGNE EN CHANTANT – Interview de Patrick Chêne

 

patrick chêne chant animaux

 

 

Un parcours de medium-magnétiseuse-communicatrice animalière, ça donne souvent l’occasion de vivre de passionnantes rencontres qui parfois… changent l’ordre des choses ! Et si, à cela, on ajoute le CHANT, alors bienvenue dans une nouvelle dimension qui transforme votre Vie en laboratoire d’expériences tout-terrain, plongées au coeur du Vibrant…

J’ai rencontré PATRICK CHÊNE l’an dernier, dans sa ferme de Montjoie (09), pour participer au stage qu’il animait : «Apprendre le Chant diphonique et son usage pour la détente, le contact, le soin».

Le Chant diphonique est originaire de Mongolie. Il y est pratiqué habituellement par les hommes et son art y atteint des sommets. Il est constitué de plusieurs sons : un bourdon très stable, plutôt grave, qui émet de nombreuses harmoniques en général aiguës. Ces harmoniques permettent de réaliser des mélodies qui semblent « sorties de nulle part ».

Si la maîtrise du son demande beaucoup de temps, les connaissances et l’entraînement pour réaliser des harmoniques sont très rapides. On peut alors moduler et rythmer ce Chant diphonique à la façon d’un Chant spontané qu’on utilisera, à un instant T, dans une intention bien précise…

Et cela, c’est le quotidien de Patrick Chêne…

 

« MAB : Patrick, merci infiniment d’avoir accepté de répondre à mes questions. Peux-tu te présenter succinctement ?

PATRICK CHÊNE : J’ai un diplôme de médecine vétérinaire (mais je ne peux être considéré comme vétérinaire) et un diplôme d’ostéopathie, mais mon approche s’est affranchie de ces cadres, puisque je soigne maintenant les animaux et les gens en pratiquant le chant diphonique. Même si tout ce que j’ai appris en médecine vétérinaire reste acquis, je n’envisage plus les dysfonctionnements du corps en terme de « noms de pathologies », et je n’utilise quasiment plus la manipulation structurelle en ostéopathie. Car aujourd’hui, le chant a introduit une nouvelle dimension dans mon soin : il s’agit de la dimension vibratoire. Pour moi, le corps est un ensemble de cellules tendues et vrillées, qu’il est possible de faire entrer en résonance avec le chant. L’objectif va être de détendre ce corps, morceau de cellule par morceau de cellule, cellule par cellule, organe par organe, jusqu’à ce que l’ensemble soit, non pas « débloqué », mais « déplié », comme une feuille dans le vent danse au moindre souffle. Chaque cellule va alors pouvoir se comporter comme « un petit ballon qui reprend sa place ».

Dans ce processus, le chant agit, mais la main est également importante : d’une simple pichenette, on peut envoyer une onde à l’intérieur du corps et arriver à le faire résonner. Et que ce soit pour un animal ou pour un humain, ça fonctionne pareil…

Continue Reading

FEMME QUI HURLE AVEC LES BÊTES…

 

femmequihurleaveclesbetes

 

Décidément la marche en chantant nous réserve de bien des surprises !

Cela s’est passé l’été dernier. Nous nous promenions en famille en direction du Chemin de Compostelle dans les environs de Saint-Guilhem-le-Désert.

En arrivant à proximité de la montagne – et après m’être assurée que nous étions bien seuls au pied de cette immensité -, j’ai entrepris de tester la résonance des lieux en libérant quelques vocalises survoltées… Mais à ma plus grande surprise, j’ai reçu un bien étrange écho.

 

femmes qui courent avec les loups

Un… puis deux, puis trois, puis plein.

Nous n’avons jamais pu voir d’où cela provenait, combien ni qui “chantait”. Jugez-en par vous-mêmes ! (Désolée de la qualité de l’enregistrement qui a été pris sur le vif avec les moyens du bord !)

Continue Reading